Choisir vos préférences en matière de cookies

Nous utilisons des cookies et des outils similaires qui sont nécessaires pour vous permettre d'effectuer des achats, pour améliorer vos expériences d'achat et fournir nos services, comme détaillé dans notre Avis sur les cookies. Nous utilisons également ces cookies pour comprendre comment les clients utilisent nos services (par exemple, en mesurant les visites sur le site) afin que nous puissions apporter des améliorations.

Si vous acceptez, nous utiliserons également des cookies complémentaires à votre expérience d'achat dans les boutiques Amazon, comme décrit dans notre Avis sur les cookies. Cela inclut l'utilisation de cookies internes et tiers qui stockent ou accèdent aux informations standard de l'appareil tel qu'un identifiant unique. Les tiers utilisent des cookies dans le but d'afficher et de mesurer des publicités personnalisées, générer des informations sur l'audience, et développer et améliorer des produits. Cliquez sur «Personnaliser les cookies» pour refuser ces cookies, faire des choix plus détaillés ou en savoir plus. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en accédant aux Préférences pour les publicités sur Amazon , comme décrit dans l'Avis sur les cookies. Pour en savoir plus sur comment et à quelles fins Amazon utilise les informations personnelles (tel que l'historique des commandes de la boutique Amazon), consultez notre Politique de confidentialité.

Personnaliser les cookies

Commentaire client

Commenté en France le 28 février 2019
Bien-sûr Estienne d'Orves n'est pas un personnage essentiel de la seconde guerre mondiale. Il n'en demeure pas moins un symbole éclatant de probité, de générosité et de courage.
Organisateur du réseau Nemrod, chargé du renseignement sur le territoire français, il est à l'origine de la première liaison radio entre la France occupée et l'Angleterre. Trahi par Alfred Gaessler, Le réseau est annihilé, et d'Estienne, Barlier et Doornick sont exécutés le 29 août 1941 au mont Valérien.

Dans l'introduction, Montety (l'auteur) met sur un même plan les figures de Guy Mocquet, Péri et d'Estienne. Ras le bol du consensus; l'imposture d'un Guy Mocquet résistant est patente, et si Gabriel Péri est moins contestable, il n'est pas improbable que notre homme ait été livré par un parti communiste très fraternel avec l'occupant jusqu'en juin 1941.
Notons également que le comportement des Allemands avec les hommes de Nemrod alors sous les écrous, ne correspond pas tout à fait à l'image usuelle; les familles ne furent pas inquiétées, et après un procès équitable, Hitler finit par gracier 7 des 10 personnes condamnées à mort. De son côté Vichy, Darlan en tête, tentèrent sans succès d'obtenir la grâce de d'Estienne. Celui-ci fut probablement fusillé en représailles des meurtriers attentats communistes déclenchés après Barbarossa.
Monarchiste, patriote et chrétien fervent, d'Estienne est subséquemment un antiraciste conséquent: "le racisme est une régression dans l'évolution de la pensée humaine; il fait revenir de l'amour pour l'humanité vers une morale pour société fermée". p295

Notons p295 également, que l'auteur juge "paradoxale", l'appropriation concomitante de la figure de Charles Péguy par les hommes de Londres et de Vichy. Dans son formidable ouvrage, "Vichy, années érotiques", Patrick Buisson montre à quel point Résistance et gouvernement pétainiste revendiquent concurremment un travail de régénération morale et de revirilisation du pays. De la même manière, ils condamnent symétriquement la France de la défaite, de l'hédonisme, de la paresse, de la mollesse.

p105 Montety signifie que l'Angleterre concède en 1935 à l'Allemagne hitlérienne, la possibilité pour celle-ci de hausser son tonnage maritime aux 2/3 de ce que possède la Royale Navy, alors que des accords antérieurs (1923) n'offrent à la France qu'un tiers de cette capacité. De quoi entretenir l'idée d'une Albion bien peu fraternelle!

Pour finir, ce magnifique hommage de Stock, l'abbé allemand qui accompagnât d'Estienne et ses compagnons durant leur détention: "Je n'oublierais jamais les moments que j'ai passés auprès de ces hommes. C'étaient des héros. Je comprends mieux maintenant ce qu'est la France."
3 personnes ont trouvé cela utile
Signaler un abus Lien permanent

Détails sur le produit

4,7 sur 5 étoiles
4,7 sur 5
16 évaluations
5 étoiles
67%
4 étoiles
33%
3 étoiles 0% (0%) 0%
2 étoiles 0% (0%) 0%
1 étoile 0% (0%) 0%