Commentaire client

Commenté en France 🇫🇷 le 18 mars 2018
Une note de 3 étoiles car je trouve que cette histoire n’a pas été assez exploitée malgré un bon début d’intrigue ! Dommage…

La coutume des Nazarov : choisir une épouse parmi les consentantes qui auront reçues un carton d’invitation du parrain de la plus puissante mafia, Vadim Nazarov. Ces femmes plus belles les unes que les autres, très pimpantes, désirent absolument être l’heureuse élue !!! Et cet homme d’affaires est là pour trouver « chaussure à son pied », comme s'il faisait son marché. Ecœurant !

Kira serveuse dans le bar à cocktails ou cette réception « bizarroïde » est effectuée, se fait kidnappée par Vadim. Pas de chance, c’est elle qu’il a choisi même si elle n’a rien demandé. Eh OUI, il veut, il obtient !!! On ne dit pas NON à un Nazarov. Bah voyons !!! Contrairement aux autres femmes, Kira n’a absolument pas le désir de se marier avec cet homme. Son pouvoir et son fric, elle s’en balance.

Vadim pensait tomber sur la cruche de service qui dirait amen en un rien de temps, pas de bol, c’est une dur à cuire, du moins au début… Elle va lui donner du fil à retordre et certains passages sont intéressants mais cet homme n’a pas l’habitude de se faire dominer, en général c’est le contraire, et c’est là que tout se corse pour cette malheureuse Kira qui est tombé sur un os. Elle exige de rentrer chez elle, il ne cèdera nullement et lui fera même un chantage odieux, soit elle se calme et « obéi », soit il s’en prend à ses parents. C’est le pot de fer contre le pot de terre, comme on dit …

Après bien des péripéties, Kira va s’habituer petit à petit au caractère de cet homme charismatique, qui sous son aspect froid, calculateur et possessif, cache un être attentionné, doux, et patient vis-à-vis d’elle (Enfin...pas au début ou son impulsivité peut faire froid dans le dos). Son enlèvement et ses menaces en font un être abject et la manière dont il s’y est pris pour prendre ce qu’il convoitait n’est pas acceptable mais il est fou amoureux de Kira et il fera tout pour la conquérir. Toutefois, il est loin d’être un enfant de cœur, tuer une femme sans aucun remord pour protéger celle qu’il aime, ne le contrarie aucunement. Et Quand celle-ci se fait enlever par son rival, le redoutable combattant qu’il est, resurgit. Un Nazarov ne négocie jamais, mais elle est son « exception » !!!

L’histoire captivante du départ a manqué par la suite d’imagination et de rebondissements. Je n’ai pas eue vraiment de surprise en lisant cet épisode même si l’écriture fluide m’a fait passer un bon moment. Je trouve que le personnage d’Alexeï, fidèle garde du corps de Vadim, n’est pas assez développé, il est secondaire mais il aurait été intéressant d’aller au-delà le concernant, j’aurai été curieuse d’en apprendre un peu plus à son sujet. Par ailleurs, je regrette de ne pas pouvoir lire l’histoire qui concerne le 2ème frère nommé Viktor qui est le premier Nazarov à s’être marié car vu les circonstances de rencontre avec sa jeune épouse, je pense que ça méritait le détour. J’ai beau chercher ce tome, je ne le trouve pas ??? Une idée ??? Quant au 3ème frère Vassili, aurons-nous une histoire le concernant ? Ou bien tout s’arrête là ? Si c’est le cas, je serais vraiment déçue car je resterai sur ma faim concernant cette famille … Et Céline Langlois Bécoulet ne m’a assurément pas habitué à cela !
Une personne a trouvé cela utile
Signaler un abus Lien permanent