Choisir vos préférences en matière de cookies

Nous utilisons des cookies et des outils similaires qui sont nécessaires pour vous permettre d'effectuer des achats, pour améliorer vos expériences d'achat et fournir nos services, comme détaillé dans notre Avis sur les cookies. Nous utilisons également ces cookies pour comprendre comment les clients utilisent nos services (par exemple, en mesurant les visites sur le site) afin que nous puissions apporter des améliorations.

Si vous acceptez, nous utiliserons également des cookies complémentaires à votre expérience d'achat dans les boutiques Amazon, comme décrit dans notre Avis sur les cookies. Cela inclut l'utilisation de cookies internes et tiers qui stockent ou accèdent aux informations standard de l'appareil tel qu'un identifiant unique. Les tiers utilisent des cookies dans le but d'afficher et de mesurer des publicités personnalisées, générer des informations sur l'audience, et développer et améliorer des produits. Cliquez sur «Personnaliser les cookies» pour refuser ces cookies, faire des choix plus détaillés ou en savoir plus. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en accédant aux Préférences pour les publicités sur Amazon , comme décrit dans l'Avis sur les cookies. Pour en savoir plus sur comment et à quelles fins Amazon utilise les informations personnelles (tel que l'historique des commandes de la boutique Amazon), consultez notre Politique de confidentialité.

Personnaliser les cookies

Commentaire client

1000 PREMIERS REDACTEURS D'AVIS
Commenté en France le 22 février 2020
Est-ce le "roman" de Tyll Ulespiègle,comme il est ici facétieusement annoncé? Loin d'être une nouvelle variation sur le chef-d'oeuvre de Charles De Coster,le livre de Daniel Kehlmann obéit à un autre dessein: évoquer l'absurdité du monde et la folie des hommes à partir de l'Allemagne du XVIIe siècle.
L'absurde et sanglante "guerre de trente ans" fournit un contexte historique non sans rapport avec notre actualité: alliances de circonstance,guerres religieuses,rumeurs et irrationnel forment le cadre dans lequel évoluent pauvres gens et puissants de ce monde,du jésuite omniscient Kircher à Liz Stuart "reine d'un hiver".Et le roman de Kehlmann fourmille de scènes fortes: l'arrivée du roi de Bohême déchu au camp suédois,la scène nocturne de l'accouchement de la mère de Tyll,le congrès d'Osnabrück...Et le tout est extraordinairement vivant,qu'il s'agisse de pauvres villageois ou de grands de ce monde: des senteurs les plus répugnantes aux fumets les plus délicats Kehlmann nous fait humer le parfum de l'époque.Les descriptions des physiques des personnages sont du grand art.
Et notre "héros"? Le fils d'un meunier condamné pour sorcellerie a compris que la meilleure chance de salut dans ce monde de folie était de jongler,d'être bouffon...et de fuir.Sa présence et sa disparition sont tout autant inattendues et Tyll ne cesse donc de nous échapper tout au long de ce roman foisonnant et par ailleurs remarquablement construit.
9 personnes ont trouvé cela utile
Signaler un abus Lien permanent