Prix Kindle : EUR 6,99

Économisez
EUR 0,96 (12%)

TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Offrir cet ebook

Offrir en cadeau ou acheter pour plusieurs personnes.
En savoir plus

Acheter et envoyer des ebooks à d'autres personnes

Sélectionnez la quantité souhaitée
Choisissez la méthode d'envoi et achetez l'ebook
Les destinataires peuvent lire l'ebook reçu sur n'importe quel appareil

Seuls des destinataires résidant dans votre pays peuvent récupérer un ebook offert. Les liens de récupération et les ebooks ne peuvent pas être revendus.

Image du logo de l'application Kindle

Téléchargez l'application Kindle gratuite et commencez à lire des livres Kindle instantanément sur votre smartphone, tablette ou ordinateur - aucun appareil Kindle n'est requis. En savoir plus

Lisez instantanément sur votre navigateur avec Kindle pour le Web.

Utilisation de l'appareil photo de votre téléphone portable - scannez le code ci-dessous et téléchargez l'application Kindle.

Code QR pour télécharger l'application Kindle

La Dame du manoir de Wildfell Hall (Roman étranger t. 223) par [Anne Brontë, Denise Fagne, Henry Fagne]

Suivre l'auteur

Une erreur est survenue. Veuillez renouveler votre requête plus tard.

La Dame du manoir de Wildfell Hall (Roman étranger t. 223) Format Kindle

4,5 sur 5 étoiles 225 évaluations

Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
6,99 €

Description du produit

Biographie de l'auteur

Fille d'un pasteur anglican, Anne Brontë, née en 1820, passe sa jeunesse au presbytère avec son frère et ses soeurs aînées. Marquée par ses années de gouvernante, elle en tire les leçons dans Agnès Grey (1847). Elle meurt en 1849 de la tuberculose, après avoir publié La Dame du manoir de Wildfell Hall. --Ce texte fait référence à l'édition kindle_edition.

Extrait

Remontons, si tu le veux bien, à l'automne de 1827.
Comme tu le sais, mon père était une sorte de gentleman-farmer dans le comté de ***, et, pour obéir à son dernier voeu, j'avais, bien malgré moi, repris cette vie calme qui ne satisfaisait nullement des désirs plus ambitieux. Je me croyais appelé à de grandes choses et j'étais assez fat pour m'imaginer qu'en ne suivant pas ma vocation j'étouffais dans l'oeuf un futur génie. Ma mère m'avait toujours laissé croire que j'étais capable d'accomplir les plus beaux exploits, mais mon père, lui, était persuadé que l'ambition mène tout droit à la ruine, que changement est synonyme de destruction, et il ne voulut jamais admettre que son fils, ou quelque autre mortel, pût désirer sortir de sa classe. Il m'assura plus d'une fois que tout cela n'était que calembredaines et me supplia jusqu'à son dernier souffle de suivre calmement ses traces et celles de mon grand-père. Je devais faire taire toute ambition et aller tout droit de l'avant afin de transmettre à mes enfants les acres paternels en pleine prospérité, tels que je les avais reçus.
«Soit ! me dis-je, un bon et habile fermier est une des chevilles de la société; si je me consacre corps et âme à l'amélioration de mes terres et au développement de l'agriculture en général, je puis être utile non seulement à mes proches et à mes gens mais aussi à l'humanité tout entière... Je n'aurai donc pas travaillé en vain.»
C'est avec ce genre de réflexions que je tentais de me consoler, un soir que je rentrais des champs, tout en avançant péniblement par l'humidité et le froid de cette fin d'octobre. Cependant, l'ardente lueur rouge du feu, que j'apercevais à travers les carreaux du salon, me réconforta bien mieux que tous ces sages raisonnements. J'étais jeune alors - vingt-quatre ans à peine - et fort enclin à me lamenter. J'ai heureusement, depuis lors, acquis une certaine maîtrise dans l'art d'étouffer ces sortes de divagations.
Cependant, il fallait d'abord que j'échange mon paletot de paysan contre un vêtement plus correct et que j'ôte mes bottes toutes crottées, car l'on n'entrait pas dans cette sorte de paradis dans n'importe quelle tenue ; ma mère, malgré toute sa bonté, ne plaisantait pas sur certains sujets.
En montant l'escalier qui menait à ma chambre, je croisai une charmante et jolie fille de dix-neuf ans ; ses yeux bains pleins de gaieté pétillaient sous une masse brillante de boucles, ses joues rondes éclataient de santé, sa silhouette était plutôt rondelette. Tu as certainement reconnu ma soeur Rose; je sais que, après tant d'années, elle te paraît toujours aussi adorable que lorsque tu la rencontras pour la première fois. Lorsque je la vis descendre les marches, ce jour-là, rien ne permettait de deviner que, quelques années plus tard, elle serait la femme d'un inconnu qui deviendrait mon meilleur ami ; un ami plus proche de mon coeur que ma propre soeur, plus proche même que ce jeune rustre de dix-sept ans qui m'attaqua dans le couloir comme je redescendais ; je répliquai par un bon coup sur la tête, laquelle tête, protégée par une masse de boucles rousses - que ma mère voulait auburn - était si dure qu'elle ne parut pas souffrir le moins du monde de ce traitement.
--Ce texte fait référence à l'édition kindle_edition.

Détails sur le produit

  • ASIN ‏ : ‎ B009O8YXGG
  • Éditeur ‏ : ‎ Archipoche (1 novembre 2012)
  • Langue ‏ : ‎ Français
  • Taille du fichier ‏ : ‎ 1840 KB
  • Synthèse vocale ‏ : ‎ Activée
  • Lecteur d’écran  ‏ : ‎ Pris en charge
  • Confort de lecture ‏ : ‎ Activé
  • Word Wise ‏ : ‎ Non activé
  • Pense-bêtes ‏ : ‎ Sur Kindle Scribe
  • Nombre de pages de l'édition imprimée  ‏ : ‎ 459 pages
  • Commentaires client :
    4,5 sur 5 étoiles 225 évaluations

À propos de l'auteur

Suivez les auteurs pour obtenir de nouvelles mises à jour et des recommandations améliorées.
Brief content visible, double tap to read full content.
Full content visible, double tap to read brief content.

Découvrir d'autres livres de l'auteur, voir des auteurs similaires, lire des blogs d'auteurs et plus encore

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
4,5 sur 5
225 évaluations

Meilleures évaluations de France

Commenté en France 🇫🇷 le 31 janvier 2015
26 personnes ont trouvé cela utile
Signaler un abus
Commenté en France 🇫🇷 le 17 novembre 2019
5 personnes ont trouvé cela utile
Signaler un abus
TESTEURS VINE (CLUB DES TESTEURS)
Commenté en France 🇫🇷 le 29 décembre 2016
8 personnes ont trouvé cela utile
Signaler un abus
TESTEURS VINE (CLUB DES TESTEURS)
Commenté en France 🇫🇷 le 4 août 2014
10 personnes ont trouvé cela utile
Signaler un abus
Commenté en France 🇫🇷 le 28 décembre 2013
8 personnes ont trouvé cela utile
Signaler un abus
Commenté en France 🇫🇷 le 8 novembre 2019
Commenté en France 🇫🇷 le 4 août 2015
4 personnes ont trouvé cela utile
Signaler un abus
Commenté en France 🇫🇷 le 2 décembre 2017
Une personne a trouvé cela utile
Signaler un abus
Signaler un problème

Cet article contient-il des contenus inappropriés ?
Pensez-vous que cet article enfreint un droit d'auteur ?
Est-ce que cet article présente des problèmes de qualité ou de mise en forme ?