Options d'achat

Prix Kindle : EUR 0,00

Économisez
EUR 3,20 (100%)

TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Téléchargez l'application Kindle gratuite et commencez à lire des livres Kindle instantanément sur votre smartphone, tablette ou ordinateur - aucun appareil Kindle n'est requis. En savoir plus

Lisez instantanément sur votre navigateur avec Kindle Cloud Reader.

Utilisation de l'appareil photo de votre téléphone portable - scannez le code ci-dessous et téléchargez l'application Kindle.

Code QR pour télécharger l'application Kindle

Saisissez votre téléphone portable ou votre adresse e-mail

Traitement de votre requête en cours...

En cliquant sur « Envoyer le lien », vous acceptez les Conditions d'utilisation d'Amazon.

Vous acceptez de recevoir un SMS automatique d'Amazon ou en son nom à propos de l'application Kindle sur votre numéro de téléphone portable ci-dessus. Le consentement n'est pas une condition d'achat. Des frais de messages et de données peuvent s'appliquer.

L'Île au trésor - Traduction Déodat Serval par [Robert Louis Stevenson]
Extrait audio
En écoute…
Chargement…
En pause

Suivre ces auteurs

Toutes les rubriques :
Une erreur est survenue. Veuillez renouveler votre requête plus tard.


L'Île au trésor - Traduction Déodat Serval Format Kindle

4,4 sur 5 étoiles 684 évaluations

Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
0,00 €

Description du produit

Amazon.fr

Le succès considérable d'un livre qui, a priori, n'était pas destiné aux enfants, lui a causé beaucoup de tort, et ses lecteurs adultes se font sans doute plus rares aujourd'hui. Pourtant, à l'image de Robinson Crusoé ou de Moby Dick, L'Île au trésor constitue bel et bien un pilier essentiel de notre littérature. Ce récit investit un mythe, lui donne chair et couleurs, et l'inscrit dans notre imaginaire de façon irréversible. Délaissant les clichés, Stevenson crée une atmosphère de cauchemar, fait revivre des pirates sanguinaires, plus vrais que nature, qui s'entre-déchirent sur une île pestilentielle brûlée par le soleil, battue par le ressac. La mer, il la décrit peu, et ne s'embarrasse guère de métaphores : mais elle nous pénètre de son sel, de sa houle, de son vacarme. Sans aucun effet de style, il charge son encre d'iode et de sang, déroule son fil narratif avec un mélange unique de tension et de fragilité sereine. Et nous lègue un chef-d'oeuvre universel, en toute simplicité. --Scarbo --Ce texte fait référence à l'édition kindle_edition.

Extrait

Le vieux loup de mer de l'Amiral Benbow

C'est sur les instances de monsieur le chevalier Trelawney, du docteur Livesey, et de tous ces messieurs en général, que je me suis décidé à mettre par écrit tout ce que je sais concernant l'île au trésor, depuis A jusqu'à Z, sans rien excepter que la position de l'île, et cela uniquement parce qu'il s'y trouve toujours une partie du trésor.
Je prends donc la plume en cet an de grâce 17..., et commence mon récit à l'époque où mon père tenait l'auberge de l'Amiral Benbow, en ce jour où le vieux marin, au visage basané et balafré d'un coup de sabre, vint prendre gîte sous notre toit.
Je me le rappelle, comme si c'était d'hier. Il arriva d'un pas lourd à la porte de l'auberge, suivi de sa cantine charriée sur une brouette. C'était un grand gaillard solide, aux cheveux très bruns tordus en une queue poisseuse qui retombait sur le collet d'un habit bleu malpropre ; il avait les mains couturées de cicatrices, les ongles noirs et déchiquetés, et la balafre du coup de sabre, d'un blanc sale et livide, s'étalait en travers de sa joue. Tout en sifflotant, il parcourut la crique du regard, puis de sa vieille voix stridente et chevrotante, qu'avaient rythmée et cassée les manoeuvres du cabestan, il entonna cette antique rengaine de matelot, qu'il devait nous chanter si souvent par la suite :
Nous étions quinze sur le coffre du mort...
Yo-ho-ho ! et une bouteille de rhum !
Après quoi, de son bâton, une sorte d'anspect, il heurta contre la porte, et, à mon père qui s'empressait, commanda brutalement un verre de rhum. Aussitôt servi, il le but posément et le dégusta en connaisseur, sans cesser d'examiner tour à tour les falaises et notre enseigne.
- Voilà une crique commode, dit-il à la fin, et un cabaret agréablement situé. Beaucoup de clientèle, camarade ?
Mon père lui répondit négativement : très peu de clientèle ; si peu que c'en était désolant.
- Eh bien ! alors, reprit-il, je n'ai plus qu'à jeter l'ancre... Hé ! l'ami, cria-t-il à l'homme qui poussait la brouette, accostez ici et aidez à monter mon coffre... Je resterai ici quelque temps, continua-t-il. Je ne suis pas difficile : du rhum et des oeufs au lard, il ne m'en faut pas plus, et cette pointe là-haut pour regarder passer les bateaux. Comment vous pourriez m'appeler ? Vous pourriez m'appeler capitaine... Ah ! je vois ce qui vous inquiète... Tenez ! (Et il jeta sur le comptoir trois ou quatre pièces d'or.) Vous me direz quand j'aurai tout dépensé, fit-il, l'air hautain comme un capitaine de vaisseau.
Et à la vérité, en dépit de ses piètres effets et de son rude langage, il n'avait pas du tout l'air d'un homme qui a navigué à l'avant : on l'eût pris plutôt pour un second ou pour un capitaine qui ne souffre pas la désobéissance. L'homme à la brouette nous raconta que la malle-poste l'avait déposé la veille au Royal George, et qu'il s'était informé des auberges qu'on trouvait le long de la côte. On lui avait dit du bien de la nôtre, je suppose, et pour son isolement il l'avait choisie comme gîte. Et ce fut là tout ce que nous apprîmes de notre hôte.
Il était ordinairement très taciturne. Tout le jour il rôdait alentour de la baie, ou sur les falaises, muni d'une lunette d'approche en cuivre ; toute la soirée il restait dans un coin de la salle, auprès du feu, à boire des grogs au rhum très forts. La plupart du temps, il ne répondait pas quand on s'adressait à lui, mais vous regardait brusquement d'un air féroce, en g; soufflant par le nez telle une corne d'alarme. --Ce texte fait référence à l'édition kindle_edition.

Détails sur le produit

  • ASIN ‏ : ‎ B005R3XKD4
  • Langue ‏ : ‎ Français
  • Taille du fichier ‏ : ‎ 441 KB
  • Utilisation simultanée de l'appareil  ‏ : ‎ Illimité
  • Synthèse vocale ‏ : ‎ Activée
  • Lecteur d’écran  ‏ : ‎ Pris en charge
  • Confort de lecture ‏ : ‎ Activé
  • Word Wise ‏ : ‎ Non activé
  • Nombre de pages de l'édition imprimée  ‏ : ‎ 107 pages
  • Commentaires client :
    4,4 sur 5 étoiles 684 évaluations

À propos de l'auteur

Suivez les auteurs pour obtenir de nouvelles mises à jour et des recommandations améliorées.
Brief content visible, double tap to read full content.
Full content visible, double tap to read brief content.

Découvrir d'autres livres de l'auteur, voir des auteurs similaires, lire des blogs d'auteurs et plus encore

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
4,4 sur 5
684 évaluations

Meilleures évaluations de France

500 PREMIERS REDACTEURS D'AVIS
Commenté en France le 29 octobre 2016
Achat vérifié
22 personnes ont trouvé cela utile
Signaler un abus
Commenté en France le 2 septembre 2015
Achat vérifié
4 personnes ont trouvé cela utile
Signaler un abus
Commenté en France le 14 janvier 2021
Achat vérifié
Commenté en France le 13 juin 2016
Achat vérifié
6 personnes ont trouvé cela utile
Signaler un abus
Commenté en France le 30 septembre 2021
Achat vérifié
1000 PREMIERS REDACTEURS D'AVISTESTEURS VINE (CLUB DES TESTEURS)
Commenté en France le 24 novembre 2020
Achat vérifié
Commenté en France le 1 décembre 2020
Achat vérifié
1000 PREMIERS REDACTEURS D'AVIS
Commenté en France le 26 avril 2018
Achat vérifié
Une personne a trouvé cela utile
Signaler un abus

Meilleurs commentaires provenant d’autres pays

Michael McKenna
5,0 sur 5 étoiles Most enjoyable.
Commenté au Royaume-Uni le 23 août 2016
Achat vérifié
Gerardo
5,0 sur 5 étoiles Un clásico que nunca defrauda
Commenté en Espagne le 21 juillet 2020
Achat vérifié
Guillermo
5,0 sur 5 étoiles La isla del tesoro, buena edición para jovencitos
Commenté en Espagne le 3 août 2017
Achat vérifié
Client Amazon
5,0 sur 5 étoiles Quelle histoire!
Commenté en Allemagne le 1 avril 2014
Achat vérifié
Corby
4,0 sur 5 étoiles Bonne Lecture
Commenté au Canada le 30 avril 2015
Achat vérifié